Section primaire du Collège Saint-Pierre

Les conséquences de l’inscription scolaire

L’inscription concrétise un contrat entre l’élève, ses parents et l’école. Ce contrat reconnaît à l’élève ainsi qu’à ses parents des droits mais aussi des obligations.

A. Présence à l’école

1. Obligations pour l’élève

  • L’élève est tenu de participer à tous les cours et activités pédagogiques, religieuses, culturelles et sportives, y compris la natation (3ème et 4ème années). Toute dispense éventuelle ne peut être accordée que par le Directeur après demande dûment justifiée.
    Seul un certificat médical peut dispenser l’élève du cours d’éducation physique et de natation.
  • L’élève veillera à se présenter aux différents cours muni du matériel adéquat indispensable à une participation active et efficace.
  • L’élève ne peut quitter l’école pendant les cours sauf accord préalable du Directeur après demande dûment justifiée.
  • L’élève prend son repas de midi à l’école selon les dispositions prévues, sauf avis contraire signifié par les parents en début d’année scolaire ou le jour même si la sortie est exceptionnelle.
  • Sous la conduite et le contrôle des professeurs, les élèves tiennent un journal de classe mentionnant, de façon succincte mais complète, toutes les tâches qui leur sont imposées à domicile ainsi que le matériel nécessaire aux prochains cours.
    Le journal de classe est également un moyen de correspondance par lequel l’école communique aux parents des informations concernant les retards, les congés et, éventuellement, le comportement.

2. Obligations pour les parents

Les parents soutiendront leur enfant en veillant particulièrement à

  • la fréquentation régulière, assidue et ponctuelle des cours et autres activités ;
  • exercer un contrôle en vérifiant quotidiennement le journal de classe et la farde de communication ;
  • faire appel aux services du centre PMS en cas de nécessité ;
  • prendre ou accepter des rendez-vous en dehors des heures de cours (le cas échéant, exceptionnellement, toute demande d’autorisation à quitter l’école est à présenter au Directeur) ;
  • ne pas anticiper ou prolonger les congés scolaires ;
  • s’acquitter des frais scolaires assumés par l’école au profit des élèves et dont le montant peut être réclamé dans le respect des dispositions décrétales en la matière (article 100 du décret du 24 juillet 1997) ;
  • encourager leur enfant dans ses apprentissages et dans son vécu scolaire.

B. Absences

En cas d’absence prévue, les parents préviendront la direction ou le/la titulaire de classe du motif et de la durée de l’absence.

En cas d’absence imprévue, les parents communiqueront à l’école la raison et la durée de l’absence de l’enfant.

Dans les deux cas, un mot justificatif daté et signé par les parents sera remis par l’enfant à son/sa titulaire dès son retour (une page du journal de classe ne peut servir à cet effet).
Si l’absence dépasse trois jours, un certificat médical est exigé.

Les seuls motifs d’absence légitimes sont les suivants :

  1. l’indisposition ou la maladie de l’élève ;
  2. le décès d’un parent ou d’un allié de l’élève jusqu’au 4ème degré ;
  3. un cas de force majeure ou de circonstances exceptionnelles laissées à l’appréciation du Directeur.

Toute absence pour d’autres motifs sera considérée comme non justifiée (circulaire ministérielle du 19 avril 1995).

Ainsi, seront considérées comme non justifiées les absences pour convenance personnelle telles que fêtes ne figurant pas au calendrier fixé par la Communauté française, anticipation ou prolongation des congés officiels, …

C. Retards

Tout enfant qui n’est pas présent à 8h25 ou à 13h25 sera considéré comme en retard.
Il devra se présenter au secrétariat pour y recevoir l’autorisation d’entrer en classe.
En aucun cas, un élève ne peut se rendre immédiatement en classe.

Au-delà de 8h45 et 13h45, les grilles resteront fermées et l’accès au Collège ne sera plus autorisé aux retardataires, sauf justification annoncée préalablement auprès de la direction ou du secrétariat.

D. Accès aux bâtiments scolaires

Conformément au décret du 30 juin 1998 en ses articles 20 à 24 relatifs à la prévention de la violence et la réglementation de l’accès des établissements scolaires, les parents et les personnes investies de l’autorité parentale ont accès à l’établissement selon les seules modalités arrêtées par le Pouvoir Organisateur.
Ainsi, sauf autorisation de ce dernier, les parents n’ont donc pas accès aux classes et aux lieux où se donnent les cours et les différentes activités pédagogiques pendant la durée de ceux-ci, ni dans la période qui les précède ou les suit.
Toute personne qui souhaite néanmoins pénétrer dans l’établissement en sollicite l’autorisation auprès de la direction. A défaut, elle pourra se voir poursuivie pour violation de domicile privé, conformément à l’article 439 du Code Pénal.